DIPLÔME UNIVERSITAIRE

DUME

EN MÉDECINE ENVIRONNEMENTALE

Responsables pédagogiques DUMEG :

Dr. Joël Spiroux de Vendômois coordinateur de l'enseignement

Pr. Jean-Paul MENINGAUD, responsable universitaire de l'enseignement

Examen probatoire via zoom : lundi 15 novembre 2021 de 17hOO à 18h00, inscription en cliquant ici (début des cours : janvier 2022)

Une préparation à l'examen probatoire aura lieu le mercredi 10 novembre 2021 de  14h00 à 17h00 via zoom. Cette préparation est facultative.

Dates des enseignements

Dates des enseignements :​ 6 journées (le premier mardi de chaque mois de janvier à juin 2022) : le mardi 11 janvier, le mardi 08 février, le mardi 08 mars, le mardi 05 avril, le mardi 10 mai et le mardi 07 et 14 juin 2022. 

 

La formation est hybride avec des enseignements en présentiel et d'autres à distance via zoom.

Il est possible de suivre les 5 DU la même année.

DUTIC (1er lundi de chaque mois),

- DUME (1er mardi de chaque mois),

DUMAA (1er mercredi de chaque mois),

DUAPME (1er jeudi de chaque mois),

DUMEG (1er vendredi de chaque mois).

 

Cela vous mobilisera la première semaine (du lundi au vendredi) de chaque mois de janvier à juin 2022.

Effectif maximum: 60 étudiants.

Bénéficiaires : médecins, internes, et sages-femmes

Hôpital Henri Mondor. Créteil

AdobeStock_390133220.jpeg

PRÉAMBULE

Pourquoi un D.U en « santé environnementale » ?

Depuis et grâce à Pasteur, la compréhension du lien « santé/environnement » s’est développée, mais uniquement vis-à-vis des bactéries, virus, parasites. Cela s’est traduit par la mise en place de « l’hygiène pasteurienne ». En parallèle s’est développée, à bas bruit, une pollution colossale, invisible, de notre environnement due en particulier au développement et à l’essor de la chimie organique de synthèse autrement appelée : chimie du carbone ou du pétrole.

Il a fallu attendre la Conférence d’Helsinki de l’OMS (1994) pour que la définition de la « santé environnementale » soit établie et précise : « La santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d'affecter la santé des générations actuelles et futures. » C’est aussi, une belle définition de « l’écologie humaine » …

Le premier défi de la santé environnementale est de découvrir et comprendre les relations systémiques et les effets synergiques, potentialisateurs, des milliers de xénobiotiques présents dans l'environnement, sur nos organismes. Beaucoup de leurs effets comme le cancer, sont différés, et peuvent se manifester après une exposition à de très faibles doses. C’est le cas notamment avec les perturbateurs endocriniens.

Le deuxième défi sera d’instaurer « une hygiène chimique » grâce à l’action du corps médical dans son ensemble…

Mais force est de constater que le cursus des études médicales actuel n’inclut pas dans ses programmes d’enseignement la santé environnementale. Ainsi, nos confrères déjà installés ainsi que nos jeunes internes n’ont aucune notion de l’impact des xénobiotiques et autres polluants sur la santé. Ce qui a comme conséquence une incapacité à comprendre les origines d’une majorité des pathologies dites chroniques dont la prévalence continue d’exploser. Ils y sont confrontés au quotidien, et sans, bien évidemment, la moindre possibilité de faire de la prévention…

Ce D.U de six journées n’a pas la prétention de réaliser un enseignement exhaustif des relations santé/environnement, mais seulement de donner à nos confrères les éléments et les moyens de comprendre et approfondir les liens étroits entre « environnement et santé » et ainsi, d’avoir la capacité d’informer, de sensibiliser et d’agir au quotidien en termes de prévention.

 

Prochain séminaire DUME

Date : 

Mardi 11 janvier 2021

Modalités : 

Programme :